• Wicca - Les différentes traditions


    TRADITION GARDNERIENNE
    Les Gardnériens préservent le travail original de Gerald Brousseau Gardner et Doreen Valiente. Les croyances principales incluent l’équilibre, la dualité et la Déesse et le Dieu à égalité. Le coven est la base de toute l’organisation Gardnérienne. Les sabbats et les esbats sont très importants, les travaux de groupe aidant à garder le coven uni.
    Seul un Gardnérien peut initier un autre Gardnérien, de sexe opposé. Cette passation de pouvoir est une des raisons pour lesquelles les Gardnériens gardent une trace de leur lignée magique. Chaque Gardnérien initié est prêtre ou prêtresse. Le coven est dirigé par un Grand Prêtre et une Grande Prêtresse. 
    Un des points principaux de la tradition Gardnérienne est le fait que le culte se pratique «skyclad». La nudité rituelle aide la conscience à se libérer des contingences matérielles et permet de créer une intimité entre les membres du coven.

    TRADITION ALEXANDRIENNE
    La Tradition Alexandrienne est organisée en covens. Certains groupes travaillent «skyclad» alors que d’autres préfèrent utiliser des robes rituelles et ne travailler «skyclad» que pour certains rites.
    On doit être initié en coven uniquement, par un Grand Prêtre ou une Grande Prêtresse dans une initiation où les genres sont croisés.  L’initiation et l’élévation dans les degrés est un privilège accordé par les Anciens du coven, et non un droit. Il y a trois grades appelés «degrés», la période entre chaque degré étant variable. Un initié du 1er degré est Prêtre ou Prêtresse, un 2e degré est Grand Prêtre ou Grande Prêtresse et peut former un nouveau coven sous la supervision du coven mère. Le 3e degré est réservé aux dirigeants de coven et donne une totale autonomie. En outre, certaines lignées ont un degré de néophyte ou de dédicant, qui permet aux nouveaux arrivants de participer à certains rites avant d’être initiés.
    La Tradition Alexandrienne est matriarcale, la Grande Prêtresse est donc considérée comme «première parmi les égaux» et a le dernier mot dans les affaires du coven.

    TRADITION DIANIQUE
    La plupart des Wiccans Dianiques vénèrent seulement la Déesse, la reconnaissant comme étant la source de toute vie et contenant tout en Elle. Il y a des sorcières Dianiques qui pratiquent d’autres formes de paganisme (incluant parfois une ou plusieurs divinités mâles), certaines sont monothéistes, d’autres polythéistes et d’autres encore sans déité.
    La plupart des Dianiques se retrouvent dans des cercles et des covens exclusivement féminins, mais il existe des traditions mixtes. L’éclectisme, la diversité culturelle, l’écologie sont caractéristiques.
    D’autre part, dans la majorité des covens Dianiques, l’égalité de tous les membres est de mise : souvent la position de Grande Prêtresse se fait par rotation à chaque sabbat.
    Même si certains groupes dianiques proposent une initiation, elle n’est pas nécessaire pour que l’on soit considéré comme appartenant à la Tradition, ni pour fonder un coven. L’ouverture aux non pratiquants est aussi une différence notable.

    SEAX-WICA
    Pour sa plus grande partie, la Seax-Wica est venue de la vision de Raymond Buckland . Disciple de Gardner, il développa ses idées selon une voie très différente.
    La Seax-Wica est basée sur des croyances Saxonnes. D’après Buckland, il y a un mélange de traditions et de célébrations dans la Seax-Wica, car la culture Saxonne elle-même était faite de nombreuses traditions. C'est la raison pour laquelle il y a une influence Nordique dans les noms donnés aux Dieux, Woden et Freya.
    La grande nouveauté de la Seax-Wica, c’est l'absence de serment liant les membres dans le secret, et le fait qu'aucune loi n'obligeait les membres à transmettre les connaissances sans changement, les Prêtre/sses étant même encouragés à ajouter ce qui leur semblait bon à la tradition.
    Les Covens Seax-Wica sont autonomes et démocratiques. Chaque année, le coven vote pour élire un nouveau Prêtre ou une nouvelle Prêtresse. Il n’y a pas de système de degrés : à partir de son initiation, chacun est considéré(e) comme Prêtre/sse des Dieux. La Seax-Wica reconnaît en outre l’auto initiation.

    WICCA ECLECTIQUE
    L’écrivain Scott Cunningham a changé le visage de la Wicca contemporaine en rendant acceptable et valable la pratique solitaire par la publication en 1988 de livre «Wicca : A Guide for the Solitary Practitioner». 
    Cunningham est un excellent vulgarisateur, mais ses écrits ont contribué à rendre la Wicca très politiquement correcte et à la simplifier beaucoup. Ses critiques soulignent que Cunningham a contribué à diluer et dégrader la véritable Wicca. 
    Les concepts principaux de la Wicca eclectique sont la légitimité de la pratique solitaire et de l'auto-initiation, et la possibilité de mêler dans sa pratique des éléments venant de diverses traditions païennes.


  • Commentaires

    1
    chtis59
    Mercredi 2 Décembre 2009 à 12:49
    Merci
    2
    biribibi Profil de biribibi
    Mercredi 2 Décembre 2009 à 13:05
    Merci
    3
    hecate
    Samedi 28 Mai 2011 à 08:23
    et la faery tu en fais quoi?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :