• Soir - Jean-Paul de Dadelsen


    Le monde est en repos, dit-on,
    Les princes sont en paix, peut-être.
    Entre la nue basse et l’horizon convexe
    S’éloigne une gloire exténuée
    De lumière inaccessible. Le monde
    A travers fastes et largesses demeure
    Etabli dans l’exil.

    Il faut rentrer, l’haleine de la nuit
    Descend sur nos visages aveugles.
    L’âme écoute approcher tes pas ;
    Entre chez nous Seigneur,
    Il se fait tard.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :