• La véritable spiritualité
    Se reconnait dans la façon
    De vivre et d'aborder l'existence
    Et non dans ce que l'on transmet
    De ses croyances.

    Nathaniel Branden, écrivain canadien né en 1930.


    votre commentaire
  • Une autre vie existe
    Plus haut, plus bas,
    Au plus profond de soi.

    Extrait du Bhagavad Gitâ (texte sacré indien, entre le 5ème et le 2ème siècle av. JC).


    votre commentaire
  • Si loin que vous alliez,
    Si haut que vous montiez,
    Il vous faut commencer
    Par un premier pas.

    François Cheng
    sinologue et académicien français né en 1929.


    3 commentaires

  • Qu'est-ce qui a toujours raison,
    Qu'est-ce qui n'a jamais raison ?
    La raison...

    Qu'est-ce qui a toujours court,
    Qu'est-ce qui n'a jamais court ?
    L'amour...

    Qu'est-ce qui a toujours envie,
    Qu'est-ce qui n'a jamais envie ?
    La vie...

    Qu'est-ce qui toujours change,
    Et jamais ne change ?
    L'échange.

    Qu'est-ce qui toujours mord,
    Et qui jamais ne mord ?
    La mort...

     


    10 commentaires
  • La croix est un des plus ancien symbole qui existe. Celui-ci est présent depuis le début de l’antiquité dans un grand nombre de cultures aussi diverses que variées.

    La croix possède une relation particulière avec les formes géométriques de bases comme le cercle, le carré ou le triangle. En effet, elle ordonne, découpe et permet de recentré les formes géométriques dans un point central. Elle fera par sa nature même office de symbole reliant les quatre éléments de base en son centre pour en formé le cinquième, et elle servira à l’homme pour s’orienter selon les 4 points cardinaux « l’homme » étant le centre qui se dirige selon les bras de cette croix à l’échelle planétaire.

    La croix est présente dans la nature à chaque instant, par l’homme qui tend les bras, l’oiseau qui ouvre les ailes pour prendre son envol, le navire avec son mât,…
     

    La croix chrétienne étant l’une des plus connue de notre civilisation contemporaine trouve ses origines dans l’Égypte antique et le mythe de Seth.

    Dans la chrétienté, elle est à la fois un icône du supplice mais également d’une résurrection et d’une victoire sur la mort.

    Chez les Romains, la croix représentait à la fois le supplice le plus cruel et la déchéance humaine. Jésus a été crucifié à la suite de sa condamnation par le Tribunal de Ponce Pilate procurateur romain. Mais la croix étant le signe de l'amour du Christ vécu jusqu'au bout, indissociable de la résurrection, elle est devenue progressivement la symbole majeur de la foi.

    La croix peut être simple ou porter le corps de Jésus. A partir du VI° siècle, ce corps sera le corps glorieux et ce n'est qu'au VII° siècle que l'on représentera le corps douloureux du Christ.
    Dans le langage courant plusieurs expressions reprennent le mot croix pour traduire une peine, une souffrance: porter sa croix, à chacun sa croix.

    Le sens de la croix
    Un Dieu qui accepte de passer par la croix pour se révéler aux hommes et leur dire son amour, c'est une perspective nouvelle impensable dans la logique humaine. Cela traduit de fait l'originalité radicale de la Révélation chrétienne.

    Jésus accepte d'aller jusqu'à la mort librement par amour en donnant sa vie pour tous les hommes. Si la croix traduit le scandale du mal, la foi interdit de s'y résigner.
    Le chrétien trouve dans la prière d'abandon entre les mains de Dieu et l'offrande de soi, une participation au sacrifice du Christ et une source paradoxale d'engagement dans le combat pour la justice et la pratique de la charité.

    Tout ce que Jésus a dit et fait se trouve scellé sur la croix où il se livre en offrant sa vie. La mort de Jésus ne peut pas être comprise si elle est coupée de sa vie. Cette vie est la vie même de Dieu. Non pas une vie qui s'achève dans la mort, mais une vie qui traverse la mort. Jésus n'a pas reculé devant la mort, il l'a affrontée au nom de la vie. Il est la Vie.

    Contemplant le mystère de la mort de Jésus en croix, Jean dans sa première lettre voit jaillir l'eau et le sang de la plaie ouverte du côté du Christ. L'eau est source de vie, elle annonce le Baptême. Le sang est la vie, il annonce l'Eucharistie.

    La croix, signe des chrétiens
    Le signe de croix est un des gestes les plus fondamentaux de la prière chrétienne. Toujours fait au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, il rappelle en même temps la mort sur la croix et la résurrection du Christ et la profession de foi Trinitaire. La croix forme ainsi un lien entre Dieu et les hommes; Jésus est médiateur en sa personne offerte. Les chrétiens le réitèrent souvent et ne commencent jamais une liturgie sans le faire solennellement.

    Tracer une croix sur soi se fait avec la main droite en touchant successivement le front, le sternum, l'épaule gauche, puis l'épaule droite et en prononçant à haute voix ou mentalement les mots : «Au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit, Amen.»
    Il se fait au début d'une célébration, après le chant d'entrée, par toute l'assemblée; au début et à la fin d'un temps de prière.
    Avant la lecture de l'évangile, lors d'une eucharistie, le prêtre trace avec le pouce, un signe de croix sur le livre, puis sur son front, sur ses lèvres et sur son cœur. Ce geste est repris par l'assemblée. Il exprime la volonté de chacun de voir son intelligence s'ouvrir à la Bonne Nouvelle, ses lèvres la proclamer et son coeur la recevoir vraiment.

    Le signe de la Croix est habituellement utilisé pour toutes célébrations.Le prêtre trace un signe de croix sur les offrandes au cours de la prière eucharistique et sur l’assemblée à la fin de la célébration. C’est également ce geste que les croyants font sur le cercueil lors des obsèques avec un rameau ou un goupillon plongé dans l’eau bénite.

    Il existe au total « quatre » type de croix associées à la religion chrétienne :
     

    Le Tau : Symbole de la mort vaincue par le sacrifice.

     

    La croix à une travers : Symbole de la crucifixion du Christ, cette croix possède un pied qui s’enfonce dans le sol qui est le symbole de l’assise profonde de la foi à travers le monde. La branche supérieure est l’espérance montant vers le ciel. Les 2 branches qui s’étende a droite et a gauche symbolise la charité qui s’étend sur le monde.

     

    La croix à deux travers :Souvent appelée croix Lorraines mais d’origine Grecque, cette croix sur son premier travers possède les écritures suivantes : Jésus de Nazareth, roi des Juifs. Sont deuxième travers est quant à lui, celui sur lequel les bras du Christ sont crucifiés. (Dans certains codex, l’arbre de vie « kabbalistique » est représenté par une croix à deux travers.)

     

    La croix à trois travers : Jadis elle fut l’emblème des Pape, des Cardinaux et des Évêques. Depuis le 15eme siècles, les croix à trois travers sont réservées au Pape, celle à deux travers au Cardinaux, la croix simple au Évêques.


    7 commentaires