• OVNIs - Les méprises courantes



    Rentrées de satellites et de météorites


    Presque tous les satellites artificiels retombent sur terre en s'enflammant par frottement dans les couches atmosphériques.

    Ces phénomènes lumineux spectaculaires se présentent généralement de la manière suivante :

    - La vitesse est relativement lente, de l'ordre de 0,5 O 1s. La trajectoire traverse le ciel et l'observation dure de 1 à 2 minutes.

    - La trajectoire ne va jamais d'Est en Ouest. Toutes les autres directions sont possibles.

    - L'éclat commence par croître. Arrivé à un maximum, une fragmentation peut intervenir. La combustion s'achève presque toujours avant d'atteindre le sol. Les traces qui arrivent sur terre sont, sauf exception, trop tenues pour être retrouvées.

    - II peut y avoir plusieurs couleurs successives OU simultanées. SIX phases de la rentrée ~'APOI1I1O
    II est relativement facile de distinguer les rentrées de en juillet 1969 satellites de celles de météores. .En effet, les. météorites détection des météores a l'aide sont en général beaucoup plus rapides, de durée d'un appareil a occultations (10 coups a la seconde). Dominion Observatory. d'observation très brève, et l'orientation de la trajectoire, est quelconque. Certains essaims de météorites apparaissent régulièrement (au mois d'août par exemple). Certains satellites artificiels (les plus bas) peuvent aussi être observés à l'œil nu lorsqu'ils sont en orbite. Ils réfléchissent simplement la lumière du soleil. Les caractéristiques de trajectoires sont analogues a celles citées plus haut mais l'observation s'interrompt

    Les Astres

    II arrive souvent que les astres ne soient pas reconnus comme tels par les personnes qui regardent le ciel la nuit et, assez curieusement, ce type de confusion n'épargne aucune catégorie socio-professionnelle. Peut-être faut-il regretter que l'astronomie soit pratiquement inexistante dans le panorama général de l'enseignement des lycées, car quelques idées simples permettraient sans doute d'éviter ces confusions.

    Les étoiles

    Les étoiles sont fixes par rapport a la terre. Leur mouvement apparent résulte de la rotation de la terre sur elle-même. En un lieu donné sur terre, ce sont toujours les mêmes étoiles qui passent dans le ciel, mais pas toujours à la même heure. La plupart des étoiles du ciel nocturne d'hiver, passent l'eté pendant la journée et sont donc invisibles. De la même manière, presque toutes les étoiles visibles l'eté sont invisibles l'hiver car elles sont dans le ciel diurne.

    L'étoile polaire est la seule étoile qui reste fixe dans le ciel de l'hémisphère Nord. Elle est toujours visible la nuit et indique le Nord. Elle est facile a reconnaître, dans le prolongement de deux étoiles de la Grande Ourse.
    Vers le Sud, les étoiles font un mouvement apparent d'Est en Ouest; elles montent dans le ciel à l'Est puis descendent à l'Ouest. Elles se déplacent a une vitesse de 15 O /heure.

    Les planètes

    Toutes les planètes visibles, la lune et le soleil se déplacent sur la même trajectoire apparente dans le ciel. Cette trajectoire dessine un arc de cercle d'Est en Ouest, incliné vers le Sud. Cette inclinaison varie. En été, cette trajectoire passe plus haut dans le ciel diurne et s'incline davantage vers le Sud, la nuit. En hiver, c'est le contraire. II n'y a que quatre planètes visibles à l'oeil nu (VENUS,MARS, JUPITER, SATURNE) et leur position relative varie beaucoup, contrairement aux étoiles qui ont toujours la même position relative.

    L'une de ces planètes (VENUS) n'est jamais a plus de 45O du Soleil (c'est une planète "intérieure", c'est-a-dire plus proche du Soleil que la Terre). Elle le suit au crépuscule (c'est alors le premier astre visible) ou le précède a l'aube (dernier astre visible).

    La lune

    Le Soleil éclaire la moitié de la Lune qui lui fait face et nous voyons une fraction de l'hémisphère ainsi éclairé, l'autre hémisphère restant dans l'ombre. Suivant le cas, nous voyons tout l'hémisphère éclaire (pleine lune) une partie (croissant) ou pas du tout.

    La pleine lune intervient lorsque la lune présente le même hémisphère a la Terre et au Soleil (alignement).
    Dans ce cas, la pleine lune se lève a l'Est, au crépuscule, quand le Soleil se couche à l'Ouest. A ce moment-là, le disque lunaire paraît plus gros que d'habitude et d'une couleur orange ou cuivre (des phénomènes optiques analogues accompagnent le lever du Soleil) : c'est ce que l'on appelle la "lune rousse". Lorsqu'on ne voit qu'une fraction de lune, les pointes du croissant sont dirigées vers le haut si c'est la nuit, ,vers le bas si c'est le jour.

    Halo lunaire sur fond de cirrus

    Les confusions les plus fréquentes proviennent d'une mésestimation de la distance. En particulier, lorsque
    l'observation est en déplacement (en voiture par exemple), la "lune rousse" ou VENUS, basse sur l'horizon, peut donner l'illusion de "suivre" la personne en question et de régler sa vitesse sur la sienne (accélérant, ralentissant et s'arrêtant en même temps qu'elle). Des sentiments de panique peuvent s'ensuivre, qui ne font qu'aggraver la confusion.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :