• Le Sikhisme, une religion récente


    Le sikhisme est peut-être méconnu en France mais c'est la 5e religion en nombre (25 millions d'adeptes dont 20 millions en Inde, au Pendjab plus précisément, un état situé entre Delhi et le Pakistan, berceau du sikhisme). C'est aussi la plus jeune (si on ne tient compte des sectes américaines).

    Le Guru Nanak Dev est considéré comme le fondateur du sikhisme vers 1500, un peu avant l'invasion moghole en Inde. C'est le premier d'une série de 10 gourous, dont la succession se faisait par désignation par le prédécesseur. Le 10e gourou, Guru Gobind Singh, ne désigna pas un homme comme successeur en 1708 mais un livre, le livre saint du sikhisme, appelé Guru Granth Sahib. C'est en fait un gourou éternel et le terme sahib signifie 'saint' pour les sikhs. Il renferme l'enseignement des 10 gourous.

    Le Mul Mantra – la formule de base – est le premier texte que l'on trouve dans le Guru Granth Sâhib. II résume très bien la foi d'un Sikh. En voici une traduction :

        Il y a un seul Dieu.
        Toute vérité émane de Lui
        Il est le créateur
        Il est sans aucune peur
        Il est sans haine
        Éternel et omniprésent
        Il n'est pas né (ou : Il existe de lui-même)
        Il est illuminé par lui-même (ou : Il se manifeste par lui-même)
        Il est connu (c'est-à-dire peut être connu) par la grâce du guru (c'est-à-dire par son intermédiaire).

    Les sikhs sont monothéistes, ils croient en l'existence d'un dieu unique. Ils ne croient ni à l'enfer ni au paradis, pas plus qu'à la réincarnation. Ils ne vénèrent aucune idole ou dieu (exceptés les gourous) et n'ont aucun lieu saint, ni pélerinage (même si le Temple d'or d'Amritsar, ou Harmandir Sahib, en photo derrière le guerrier sikh est considéré comme leur lieu le plus sacré). Ce en opposition avec la plupart des autres religions. Ils n'ont pas de clergé. D'ailleurs ils n'ont pratiquement aucun rite, considérant cette pratique inutile. Ils s'interdisent aussi de manger de la viande préparée selon un rite (halal ou kasher par exemple). La religion sikh est particulièrement pragmatique.

    Les enseignements sikhs ne préconisent pas non plus de se détacher du monde (point de moines et autres ermites) mais plutôt de vivre en harmonie avec les autres. Le sikhisme est ainsi très fraternel et tolérant envers les autres, sans distinction de race, religion ou sexe.
    Le sikhisme est une façon de vivre et en aucun cas une spiritualité, la pratique de la religion est profondément en accord avec le monde réel, très concrète. Le sikhisme ne tolère pas le fatalisme ni le pessimisme. Chaque homme est seul maître de son destin, Dieu ne lui est d'aucune aide si ce n'est comme exemple.

    A ce titre un enseignement sikh :

      "Celui-là seul connaît la Voie, ô Nanak,
    qui gagne sa vie à la sueur de son front
    et ensuite partage avec les autres"

    Il résume assez bien le mode de vie sikh.

    Une autre particularité des sikhs est leur combativité. Le dernier gourou, Gobind Singh a ainsi créé un ordre de chevalerie sikh, la Khalsa, composé de cinq guerrier à l'origine. Les guerrier sikhs sont connus pour leur bravoure et leur ardeur au combat. Ils ont tenu tête aux Moghols, aux Afghans et aux Anglais.
    Un Empire sikh a même existé de 1716 à 1849 avant d'être annexé par les Anglais. Ils ont aussi été des alliés indéfectibles pour les Marathes hindous contre les Afghans et pour les Anglais pendant les deux Guerres Mondiales, preuve de leur altruisme et fraternité avec les autres communautés. Pendant la Première Guerre, les bataillons sikhs ont d'ailleurs obtenu le plus grand nombre de récompenses rapporté au nombre de soldats dans l'armée anglaise.
    Mais malheureusement d'un autre côté, environ 70% des morts et prisonniers durant l'indépendance indienne étaient sikhs. De plus les sikhs ont massacrés nombre de musulmans durant la partition de l'Inde et en 1984 le gouvernement a massacré quelque 200 000 sikhs pour mater un mouvement indépendantiste. L'Histoire sikh est ainsi marqué par le sang. Un précepte sikh affirme d'ailleurs :

     "Lorsque tous les autres recours ont été épuisés,
    alors il est parfaitement juste de tirer l'épée."

    Rien que pour vous, quelques astuces pour reconnaître un sikh :

    - Il doivent toujours porter sur eux les Cinq K :
    Kesh : cheveux et barbe non coupés (assorti du turban pour tenir les cheveux)
    Kangh : un peigne pour se coiffer en toute circonstance
    Kach : un pantalon ample qui permet de combattre plus facilement
    Kara : un bracelet d'acier
    Kirpan : une dague recourbée (souvent en plastique pour pouvoir passer les aéroports)

    - Les hommes portent immanquablement le nom de Singh, signifiant lion, et les femmes celui de Kaur, signifiant princesse (cet usage était incompatible avec l'ancienne législation française d'hériter du nom de son père). De plus pour donner un prénom à leur enfant les parents ouvrent le Guru Granth Sahib sur une page au hasard, prennent la première lettre de la page et cherche un nom commençant par cette lettre. Cela offre un choix bien plus grand que la technique séculaire du calendrier.


  • Commentaires

    1
    bob
    Mercredi 12 Décembre 2012 à 00:47
    c est cool !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!1

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :