• Le coeur et son symbolisme


    Il correspond, de façon générale, à la notion de centre, de foyer de vie et de conscience. Toutes les cultures traditionnelles y placent également l’intelligence et l’intuition. our les Hindous, c’est Brahmapura, la demeure de Brahmâ, et Prajâpati, c’est-à-dire Brahmâ dans sa fonction reproductrice, origine des cycles temporels. Son double mouvement en fait également le symbole de l’expansion et de la réabsorption de l’univers.

    En Chine, le cœur correspond à l’élément Terre, à l’élément Feu et au chiffre 5 où l’on trouve la Lumière de la Révélation.

    Les Egyptiens le représentaient par un vase, « Ib », qui contenait l’élixir d’immortalité. Ptah a pensé l’univers avec son Cœur avant de le matérialiser par la force du Verbe. C’est le centre de la Vie, de la Volonté et de l’Intelligence. Le cœur du défunt qui est l’unique viscère qu’on laisse dans la momie est déposé sur un des plateaux de la balance lors du jugement. Il est, de ce fait, assimilé à la Conscience et à l’Eternité. Le temps est le mouvement de la spirale orienté vers l’extérieur qui assure la manifestation. Le cœur, situé au point central de la spirale, symbolise alors l’Ego qui constitue le centre de ces multiples vies dans l’immense Roue des réincarnations auxquelles il se voit contraint par la nécessité de l’évolution afin de pouvoir retourner à ses origines.

    Dans la représentation verticale du corps humain, nous trouvons trois points principaux : le cerveau, le cœur et le sexe. De ces trois points, le cœur est justement le point central, ce qui en fait le centre qui, d’une certaine façon, concentre l’idée et l’énergie des deux autres. Selon les alchimistes, le cœur est l’image du Soleil dans l’Homme, comme l’or est l’image du Soleil dans la terre.

    Pour la tradition islamique, le cœur est associé à la mystique et à la contemplation. C’est le Trône de Dieu, lieu caché de la conscience. Lorsque le Coran parle de l’Esprit divin insufflé à Adam, il se réfère à la conscience car il représente la présence de l’Esprit dans son double aspect de Connaissance et d’Etre.

    Dans les emblèmes, en général, l’idéogramme figuratif du cœur symbolise l’Amour comme centre d’Illumination et de Félicité, raison pour laquelle il est enveloppé de flammes ou ceint par une couronne, surmonté d’une croix ou d’une fleur de lys.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :