• La hache et son symbolisme


    Dans l'iconographie de Shiva, la hache apparaît comme symbole de destruction. Elle est également symbole de colère.

    Les civilisations mésopotamiennes et égéennes l'utilisaient comme instrument de sacrifice. Elle était gravée dans les lieux saints et servait d'emblème aux dieux.

    Elle est une représentation de la foudre.

    Pour les Mayas, elle symbolise la foudre et la tempête. Dans toute l'Europe et jusqu'en Chine, on trouve des haches que l'on suppose avoir été taillées par la foudre.

    La hache ouvre et pénètre la terre, ce qui représente son union avec le ciel, sa fécondation. Elle est aussi bien symbole de pénétration spirituelle qu'instrument de libération.

    La hache à double tranchant (bipenne) n'est pas seulement destructrice mais aussi productrice. Les tranchants représentent la vie et la mort, deux énergies contraires mais complémentaires.

    C'est un des symboles chinois les plus anciens. Elle apparaît dans les rites de mariage. Un héraut la portait et coupait des branches de deux troncs pour en faire des gerbes. Ces gerbes, liées, étaient ensuite présentées pendant la noce.

    Le Pseudo Denys l'Aréopagite écrit : « les lances et les haches expriment la faculté de discerner les contraires ainsi que la vivacité, la sagacité et le pouvoir de discernement.

    En Grèce, la hache est aussi le symbole de la différenciation : Athéna sort de la tête de Zeus ouverte par un coup de hache.

    Pour les psychologues, c'est un signe de l'intervention du milieu social sur la conscience individuelle et réflexive ; intervention extérieure nécessaire pour la création individuelle.

    La hache de pierre est la première arme-outil de l'homme.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :