• L'hindouisme et les Vedas

    Les hindouistes n'ont pas de « livre sacré » mais bien des textes sacrés. L'ensemble de ces textes s'appelle Veda. Les Veda sont les textes religieux les plus anciens du monde. Des chercheurs ont avancé diverses dates pour l'origine du Veda, s'étendant approximativement de 5000 avant J.-C. à 1500 avant J.-C. Ils constituent un corps de référence pour tous les hindous. Les Veda sont considérés comme Shruti (c'est-à-dire : « indiqué ») par les Hindous. On dit que les Veda ont été indiqué par Brahman (l'Esprit Suprême) aux sages, appelés rishis, tandis que ceux-ci étaient en méditation. Les idées exprimées dans les Veda ont été tout d'abord, transmises oralement ; de père en fils et de professeur à disciple.

    Dans la vision hindoue traditionnelle, les Veda seraient non personnels et sans commencement ni fin, ce qui signifie que les vérités décrites dans les Veda sont éternelles et qu'elles ne sont pas des créations de l'esprit humain.

    Il y a quatre Veda :

    1. Le Rig-Veda, (« Sagesse des Versets ») ce texte fut composé au nord-ouest de l'Inde et comprend 1028hymnes.
    2. Le Yajur-Veda, (« Sagesse des Sacrifices ») le livre des formules sacrificielles.
    3. Le Sama-Veda, (« Sagesse du chant ») le recueil de liturgies et de chant religieux. Ce sont des textes très poétiques.
    4. L'Atharva-Veda, (« Sagesse des Prêtres Arthavan ») Il s'agit avant tout d'un ensemble de formules magiques censées apporter la réussite dans toutes les situations.

    Chaque Veda est divisé en quatre parties.

    • Samhita, contient les textes de base qui concerne les rites, et contient aussi des hymnes. Ses textes sont en générale écrits en vers.
    • Brahmana, texte liturgiques et de rituel.
    • Aranyaka, une partie plus théologique (qui touche au question sur la religion) qui ne concerne que les initiés (ésotérique).
    • Upanishad, partie également réservé aux initiés, c'est la partie spéculative (qui s'attache à la théorie sans se préoccuper de la pratique ou de l'expérience.).

    La religion védique, en particulier dans sa période archaïque, était différente de l'hindouisme actuel par de nombreux aspects, en particulier la référence aux femmes comme autorité religieuse (avec existence de femmes rishis), un manque apparent de croyance en la réincarnation, et un panthéon nettement différent, avec Indra comme chef des dieux. L'enseignement de base des Veda est que la vraie nature de l'homme est divine. Dieu, ou le Brahman (comme il est généralement nommé), existe en chaque être vivant. La religion est donc une recherche de la connaissance de soi, une recherche du divin présent en chaque individu. Les Veda déclarent que personne n'a besoin « d'être sauvé », car personne n'est jamais perdu. Dans le pire des cas, on vit dans l'ignorance de sa vraie nature divine.

    les Veda sont désignés sous le nom de Shruti (« ci qui est révélé »). Mais il existe des livres plus récents, qui sont appelés Smriti (« ce qui est rappelé » ou « mémoire/tradition »). La littérature Shruti (la plus ancienne) est écris en Sanskirt védique. Le sanskrit védique est une ancienne langue parler en Inde, qui pourrait être comparé à notre latin. Tandis que les textes Smriti sont écris en Sanskrit classique (plus facile), et pour certains, en prakrit (langue commune). La littérature Smriti a connu une grande popularité auprès de toutes les classes de la société indienne puisqu'elle était accessible a tous. Aujourd'hui même, la plus grande partie du monde hindou est plus familière avec la Smriti qu'avec la Shruti. La Smriti correspond donc à la littérature populaire et en temps que telle, elle est théoriquement moins ardue que la Shruti.

    Elle collectionne 36 textes et est le pendant populaire de la Shruti. Au travers de l'histoire des Dieux et des héros, la Smriti instruit sur la pensée indienne. La littérature Smriti inclut :

    • Les Itihâsa : les épopées
    • Les Purâna : texte mythologique au nombre de 18 pour les principaux.
    • Les Âgama, les traités théologiques au nombre de 28 qui sont complétés par les Upâgama.
    • Les Darshane, les textes philosophique.

    Il y a aussi les Dharmashâstra (ou livres de foi) qui font également partie du Smriti. Ce sont des livres de loi qui s'assure que la façon de vivre hindoue reste conforme à l'esprit védique tout en étant en accord avec le temps.


  • Commentaires

    1
    belbe
    Samedi 12 Septembre 2009 à 08:49
    de tr?fines explications.
    bon samedi
    Bien ?oi !
    http://les-humeursdebernard.over-blog.com/
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :