• Le plus célèbre des suceurs de sang est le Comte Dracula, imaginé en 1897 par l'irlandais Bram Stocker. Mais c'est au moyen âge que la légende de ces êtres ni morts ni vivants qui prolongent leur existence en buvant le sang de leurs victimes a pris toute son ampleur. Qui étaient-ils ? Peut-être tout bonnement des personnes atteintes de la rage car une épidémie de rage a sévi en Europe au XVIIIème siècle, en même temps que se propageait la légende des vampires.

    Voici un comparatif des signes cliniques liés à la rage et des comportements attribués aux vampires :

    Si les vampires ont la fâcheuse tendance à planter leurs canines dans le cou de leurs victimes, les personnes atteintes de la rage tentent aussi de mordre leurs semblables. De plus les malades de la rage sont atteints au niveau de l'hypotalamus, ce qui provoque chez eux des insomnies et donc une propension à sortir la nuit. Hypersensibles à la lumière tout comme aux odeurs, ils ont aussi une aversion pour l'ail. Reste l'effrayante expression du visage... Facile, à un certain stade de l'infection, la rage provoque de fortes contractions musculaires déformant, non seulement le visage, mais aussi le larynx ce qui finit par irriter la gorge jusqu'au sang. Enfin, vampires et personnes atteintes de la rage éprouvent le même besoin de multiplier les rapports sexuels. De plus la rage se transmet par morsure car le virus responsable de la maladie est présent dans la salive de la personne infectée.

    Les analogies s'arrêtent là, car si le vampire est immortel, la rage tue.


    1 commentaire
  • Au moyen âge, en Europe, naît la rumeur du loup garou : un être possédé se transformant les nuits de pleine lune en une bête féroce dévorant ceux qui ont le malheur de croiser sa route. Son visage s'allonge, des griffes lui poussent et son corps se recouvre de poils. Ridicule ? En tout cas à cette époque on y croyait dur comme fer. Des milliers de personnes furent d'ailleurs jugées par les tribunaux pour lycanthropie.

    Il existe deux maladies dont les symptomes évoquent fortement les caractéristiques attribuées au monstre sanguinaire :

    La première est l'hypertrichose. Ceux qui en sont atteints présentent une pilosité très développée. Le corps et le visage de Victor Larry Ramos Gomez, l'homme le plus velu au monde, sont ainsi recouverts à 98% de poils. Les malades qui souffrent de porphyrie, eux, ne supportent pas la lumière du soleil qui brûle leur peau et sont donc plus enclins, conformément au mythe du loup garou, à sortir la nuit. Leurs ongles et leurs dents prennent aussi une étrange coloration rouge, comme s'ils venaient de finir de déchiqueter une innocente victime...

    Imaginez à quoi ressemblerait une personne atteinte d'hypertrichose et de porphyrie... A un loup garou.


    1 commentaire
  • Mémoires de Zombi :
    Si le terme est inhérent aux croyances vaudou, l'une des premières fois où l'on parle de morts se levant de leur tombe c'est en Roumanie à l’époque médiévale. En effet, une légende de cette époque parle de morts se relevant pour finir une tache jamais accomplie, ou pour se venger d’un assassin. On constatait des tombes ouvertes, les corps ayant disparus de celles-ci. Les habitants du coin parlèrent rapidement de « Wampyres ». Il est possible que cette rumeur fut une des sources d’inspiration de Bram Stocker pour son roman Dracula. Néanmoins, un mythe était né. Mais ce qui permet aux zombis de se différencier de leurs confrères aux dents longues, c'est bel et bien le vaudou.

    Zombi et vaudou :
    En effet, dans la religion vaudou, il existe une rumeur parlant de zombis. Les zombis sont censés être les victimes de prêtres vaudou (appelés les houngans) qui les drogueraient, grâce à un poison puissant que l'on retrouve dans le tétraodon (poisson ballon). Administrée par contact avec la peau, sous forme de poudre ou de liquide, cette drogue donnerait à la victime toute l'apparence d'un mort par un arrêt complet apparent de ses fonctions vitales, tandis que le sujet resterait conscient et continuerait d'entendre ce qui se passe autour de lui. Selon les analyses réalisées, ce poison contient de la saponine qui diminue le rythme respiratoire, et de la détrodotoxine qui paralyse le système nerveux et immobilise totalement le corps.
    Selon les sources, le poison aurait un effet limité dans le temps ou pourrait être contré par un antidote. Le sorcier viendrait ainsi déterrer le corps de la victime et lui administrerait d'autres drogues hypnotiques, pour le réduire en esclavage.
    Des études ont été menées sur le sujet par le docteur Wade Davis de l'université de Harvard. On parle également de victimes de zombification qui aurait pu témoigner de la chose.Zombi .


    votre commentaire
  •  


    A quoi servent les connaissances ?
    Certains croient
    Pouvoir tout découvrir,
    D'autres croient
    Chercher sans finir...

    A quoi servent les connaissances ?
    Certains disent :
    A pouvoir tout contrôler,
    D'autre disent :
    A devoir y renoncer...

    A quoi servent les connaissances ?
    Certains pensent
    Qu'elles sont libératrices,
    D'autres pensent
    Qu'elles sont destructrices...

    A quoi servent les connaissances ?
    A être parfois heureux
    Et souvent malheureux...
    Une bonne note,
    Une fausse note.

     


    2 commentaires
  • Celle ci je l'ai faite pour les grands enfants et les plus petits, un peu de rêve et de magie avec la fée clochette et toutes ses soeurs, sur une musique de Simply Wiggins : "To love and hold", tout un programme...


    10 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires